À l’école primaire, mes copines s’imaginaient en maîtresse ou en coiffeuse. Moi, je ne me voyais pas enfermée entre quatre murs, je rêvais d’extérieurs et de faire pousser des plantes”. Le destin a entendu la voix de Marie Pascaud de Gasquet et l’a faite œnologue, gérante de cette propriété familiale “depuis toujours… Mon aïeul était marseillais et a reçu cette terre en dot lors d’un mariage avec une jeune Tropézienne, raconte-t-elle. Ils sont arrivés ici en 1822-23, et n’en sont plus repartis”. Le vignoble de Pampelonne couvre 50 ha d’un seul tenant ; bordant la mer, il est labellisé Haute valeur environnementale depuis 2018 à l’initiative de Marie : “Nous avons arrêté les intrants et nous travaillons avec le souci de protéger la faune et la flore. Un label c’est important pour prouver notre engagement” explique-t-elle. Aux premières heures de l’automne, les vendanges nocturnes, manuelles et mécaniques, garantissent la fraîcheur des baies et le bien-être des ramasseurs. Le château de Pampelonne vinifie en trois couleurs mais le rosé domine à 85%. Des robes pâles, avec des extractions limitées au maximum, pour satisfaire une clientèle “de connaisseurs qui apprécient les vins plaisir, les rosés structurés, aromatiques, équilibrés avec une belle tension en finale” détaille Marie Pascaud de Gasquet. Au nez, les rosés de pressurage direct du château de Pampelonne offrent des arômes de fruits à chair blanche ; la bouche charnue et de fruits rouges présente des notes de pêche de vigne intéressantes. Louis prendra-t-il un jour la suite de sa maman ? “Je serai aussi sage avec lui que mon père l’a été avec moi, sourit Marie Pascaud de Gasquet. Je voudrais qu’il fasse du vin par passion, s’il n’a pas la vocation, il ne pourra pas faire ce métier”.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique