Ici nous pensons à très long terme car nous avons été élevés pour être des agriculteurs, pas des stars”, prévient Sébastien Craveris en promenade dans ses 30 hectares de vignes. Avec son frère Guillaume, Sébastien, conduit cette propriété, dans la famille depuis 1805. Jadis ferme vivant en autarcie, élevant ses animaux et produisant ses propres vins, fruits, légumes et céréales, la Tourraque est ceinte par 50 ha de pinèdes. “Nos grands-parents, Joseph et Odette Brun ont façonné le domaine. Nos parents, Line et José ainsi que mon oncle Alain Brun conservent un lien très affectif avec cette terre” poursuit Sébastien Craveris. Engagé dans une démarche bio depuis 2010, la Tourraque produit 95% de ses vins en AOP côtes-de-provence, le reste en vin de France. Cent mille bouteilles de rosé sont produites chaque année. Fruit d’un assemblage cinsault, grenache et tibouren, la robe saumonée et pâle annonce des vins de gastronomie escortant au mieux les petits farcis et pâtes au pistou. Les blancs, hôtes d’un apéritif sous la tonnelle, sont aromatiques, avec une attaque de fruits blancs, révélant en bouche des notes d’agrumes. Protégé des vents, le vignoble aux rendements faibles, donne des vins de belle concentration. Les deux frères produisent depuis peu une barrique de muscat, soit 400 bouteilles, élevé en barrique d’acacia pour surligner les notes de miel et de fleurs blanches. Vin léger avec très peu de sucre résiduel, il fait merveille à l’apéro et sur des fromages à pâte dure tel le comté. Jamais à court d’idées, les deux trentenaires proposent cet été un rosé grenache-rolle avec un petit élevage en barrique d’acacia. Un vin très frais, de bonne longueur et une étonnante complexité avec des arômes de café vert. Se renouveler sans jamais se renier.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
Visite du domaine (sur inscription) 2h de découverte des vignes, processus de vinification et dégustation. 15 € / pers. en français et en anglais
< Retour à la rubrique