Cette ancienne usine métallurgique de plomb argentifère ouverte en 1851, fermée en 1925, a fini par devenir la décharge publique du quartier jusqu’à ce qu’Eric Touchaleaume la découvre en 2011. Collectionneur et antiquaire spécialisé dans le design et l’architecture moderniste, il rachète le site afin d’y présenter des architectures légères, de Jean Prouvé en particulier, et des œuvres d'artistes modernes et contemporains. Depuis, chaque été, la friche ouvre ses portes aux passionnés de patrimoine industriel et aux amateurs d’art . Cette année, on peut y découvrir les anciens ateliers et y admirer les reliefs et jarres baroques modelés dans la terre de Gérard Traquandi, les voilages de chanvre teint d’Adrien Vescovi ou encore la “Claustra” de terre cuite chamottée de la plasticienne Héloïse Bariol. Des œuvres majeures dans un lieu qui l’est tout autant.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique