En baptisant son restaurant Arcadia, l’hôtel Byblos renoue avec la légende grecque qui a fait naître Zeus en Arcadie, région imaginaire et réputée pour sa douceur de vivre (le logo du Byblos représente l’enlèvement d’Europe par Zeus). “Nous avons donné carte blanche à Nicola Canuti, un chef d’origine italienne, pour mettre en scène la cuisine du golfe, explique Christophe Chauvin, le directeur de l’hôtel. Le chef propose une cuisine durable, la cuisine de demain”, poursuit-il en faisant visiter un potager de 300m2 dans lequel s’épanouissent tomates, piments, fleurs de courgettes et moult herbes aromatiques parmi lesquelles de la menthe chocolat, de la pimprenelle et du géranium rose “très prisé en pâtisserie et nos glaces pour sa saveur légère de géranium-citronnelle”. La cuisine de Nicola Canuti se raconte autour d’un ceviche de sériole, un poisson du golfe à la chair subtile, nappé de sauce chlorophylle et des spaghetti all chittara, des pâtes à l’encre de seiche quelques gambero rosso et rougets bisque aux têtes de crustacés. Le dessert, mis en assiette par le chef pâtissier Yann Odic, décline le chocolat en plusieurs textures, du sorbet à l’espuma. “Nous souhaitons être les acteurs d’un tourisme environnemental, avance Christophe Chauvin. On ne peut plus se contenter de vendre une destination, notre démarche doit être écoresponsable”. L’hôtel produit désormais son propre miel “avec une couleur champagne, 100% Byblos”, s’amuse le directeur, fier de participer à la protection des abeilles contre le frelon asiatique. Une selle d’agneau - légumes provençaux, jus de sarriette ; un loup de mer en croûte d’herbes - bigorneaux et asperges, bagna cauda, sauce aïoli… Arcadia magnifie une carte cohérente et sincère, célébrant le retour à la terre et la redécouverte de la mer.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique