Le soleil se lève sur Indie beach, la lumière qui filtre à travers les canisses et poutres de bois cérusé annonce une journée en mode grège ; le lin des sarouels des plagistes respire avec la brise. “Cette plage reflète nos expériences et voyages en Méditerranée, de l’île de Mykonos aux rives du Levant, explique Tobias Chaix. Indie beach est un lieu inspiré et branché pour les familles et les jeunes, pour la clientèle cosmopolite qui aime Saint-Tropez” poursuit l’associé de Vincent Luftman et Raphaël Blanc. Les trois amis, âgés de 27 à 30 ans, drivent une équipe de 65 personnes toutes dévouées au bien-être de ses hôtes, de 9h à 1 heure du matin. Les pieds dans le sable, dès la mi-journée, on se régale de grosses pièces de viandes grillée au feu de bois, du bœuf, de l’agneau mais également des poissons pêchés au large et travaillés avec simplicité mais justesse à coups d’aromates et huile d’olive. “Les clients accompagnent leurs plats de chou-fleur gratiné, de purée de piments Jalapeños et de frites à la truffe râpée, des plats de partage et de convivialité” se réjouit Tobias qui confesse une faiblesse pour une salade grecque où s’emmêlent féta, tomates, olives noires et oignons. Au rythme de la course du soleil dans le ciel, un DJ distille un mix chamanique invitant à la nonchalance tout en savourant une tequila : “On est très tequila, s’amuse Tobias Chaix. Nous avons réconcilié les gens avec la tequila”. Les pieds dans le sable chaud, Indie beach fête cette année ses 4 ans : “On a reçu un très bon accueil de la part des Tropéziens et nous entretenons de belles relations avec tous ceux qui vivent sur la plage”, se réjouit Tobias Chaix qui voit dans son repaire hippie-chic l’illustration même de l’art de vivre en mode “Indie”.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique