Au détour d’une ruelle étroite, enserrée dans les remparts du village, cette table de tradition abrite toutes les passions de Jean-Claude Baldissera et de Frédérique. Au fil des services, Jean-Claude raconte une cuisine provençale composée de pâtes fraîches, de petits farcis et de gigolettes d’agneau au four-pommes de terre confites et cèpes de pays. “Ce restaurant est un bistrot familial proposant une cuisine de pays, avoue Jean-Claude en train de préparer une daube en cocotte. J’ai grandi en regardant ma mère et ma grand-mère cuisiner, poursuit cet ancien de l’école d'architecture de Luminy à Marseille. Mais mon mentor c’est Elvire, une amie de mon père qui a tenu pendant 60 ans ‘la Crèche provençale’ dans le Vieux-Toulon. J’adorais la voir faire ses pâtes fraîches devant les clients”. Aujourd’hui encore, Jean-Claude Baldissera perpétue le souvenir avec sa cuisine ouverte sur la salle, travaillant devant la cheminée afin de garder le contact avec ses clients. “J’aime la région pour sa beauté et son cosmopolitisme. En été, on accueille le monde entier ici” poursuit l’artisan passionné de ski qui se réjouit d’accueillir, année après année, des familles entières qui viennent parfois depuis 3 générations. “Nous recevons ici comme chez nous, tous les objets du restaurants ont été chinés et il y a des cadeaux aussi, comme cette collection de masques africains qu’un client m’a offerte”. Un poisson en papillote, des îles flottantes aux amandes grillées effilées parfois déclinées aux fraises, aux framboises, la crème anglaise aromatisée à la verveine… L’inspiration guide les gestes du cuisinier qui l’assure : “La carte change peu mais elle s’enrichit de suggestions quotidiennes inspirées par les trouvailles du marché”. La cuisine de Jean-Claude a nourri son enfance, elle enchantera vos souvenirs.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique