C’est le plus beau restaurant de Marseille” souffle Benjamin Mathieu au soleil couchant sur la calanque de Callelongue. C’est ici, tout au bout de cette route qui ne mène qu’à lui, que ce chef de 31 ans a pris possession des lieux, c’était le 1er février 2020. Avec un groupe d’associés dont son ami Johan Lupo, en charge de la salle, Benjamin Mathieu se révèle “restaurateur dans l’âme” et exauce son rêve de faire vivre un restaurant en bord de mer. Formé aux Trois Forts avec Dominique Frérard, passé par les cuisines de Baumanière, du Bristol ou du Louis XV, le chef de la Grotte est revenu à Marseille après plusieurs années parisiennes. “La Grotte est une institution et j’y écris une carte autour de la mer, axée sur le produit. Notre exigence porte sur le produit, rien que le produit” détaille le cuisinier. La poutargue, la soupe de poissons de roche des pêcheurs des Goudes et les excellentes pizzas ont en commun de nous offrir le meilleur d’une sélection exigeante. En milieu de salle, la cave à vins abrite une offre prédominante en provences et une rare sélection de bourgognes. Une cheminée permet de cuisiner face au client, de travailler poissons et viandes, en fumaisons, au bois de hêtre. Aux grands rideaux de velours et au mobilier de style, répond une terrasse florentine prise d’assaut aux beaux jours, pour le seul bonheur de déjeuner et dîner sous les bougainvillées et vigne emmêlés. Dans ce lieu aussi rare qu’atypique, les pâtes aux palourdes, moules, gamberoni et seiches se nappent d’une sauce ail-persil et condiment basilic. “Nous cultivons l’esprit marseillais dans une brasserie à la marseillaise”, dit Benjamin Mathieu présentant un aïoli de poulpe et une sole meunière, “un grand classique trop rare”. Rare mais élégant, à l’image de la Grotte.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique