Leur table est à l’image du quartier dans lequel ils se sont installés : vibrante et bouillonnante. “Ici, on sent battre le cœur de Marseille, on est à quelques minutes à pied du Vieux-Port et de la gare Saint-Charles”assure Laura Vidal évoquant Noailles, le “ventre de Marseille”. La Mercerie raconte l’aventure partagée de deux Canadiennes et d’un Anglais, associés depuis 7 ans. Tous trois organisaient des événements food éphémères un peu partout sur le globe jusqu’à ce qu’Harry Cummins, le chef, soulève l’idée d’animer une adresse fixe. “Harry a appris la cuisine sur le tas, il a travaillé avec des chefs comme Jamie Oliver, a participé au lancement du Fifteen à Londres”, poursuit Laura. Cummins puise son inspiration dans la cuisine italienne, le produit, les saisons et les liens tissés avec les producteurs. L’ensemble est mâtiné des nombreux voyages qui ont enrichi l’équipe, du Maroc à Kyoto en passant par L.A. où Laura a de la famille. Unanimement célébrée par les amateurs de vins nature, la sélection de Laura “met en exergue des choix humains, des vignerons et des familles qui promeuvent le vin”. Lors de chaque service, une équipe de 8 personnes se démène pour faire découvrir les accents les plus gourmands de la région et plaire à “une clientèle d’hédonistes, des Marseillais avec qui nous avons des rapports très proches, mais aussi des Parisiens, des Arlésiens, des gens passionnés par la food”. Chaudement encouragé pour s’installer ici par l’amie et voisine Julia Sammut, le trio Julia Mitton, Laura Vidal et Harry Cummins déborde d’idées. “Nous aménageons un cellier de conservation des vins , une pièce avec vue sur le cours dans laquelle nous servirons jusqu’à 6 couverts, un lieu intime et nouveau”. De quoi donner encore et encore envie de revenir.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique