Rarement adresses n’auront aussi bien incarné l’esprit et le style de vie marseillais. Voisin de l’abbatiale de Saint-Victor, le bar de la Relève “est un bar à la cool marseillais, un lieu où on se retrouve le matin pour boire le café, à midi pour l’apéro, avant de déjeuner avec de bons petits plats cuisinés sur place” explique Greg Hessmann. Daube de bœuf-écrasée de pommes de terre, aïoli, pâtes à la saucisse italienne… Chaque jour l’ardoise aligne deux ou trois suggestions bistrotières très bien tanquées. Et puis, un jour de 2017, Hessmann a traversé la rue et s’est associé à son ami, Greg Mandonato, autre célébrité du quartier, pour reprendre le bar de l’Abbaye. “On a toujours pris l’apéro là-bas et entretenu des liens très forts avec ce spot.” Comme il convient dans un bar de potes, chacun commande et se sert au comptoir : “Thomas et Max, ce sont les deux piliers, poursuit Hessmann, l’ambiance leur doit beaucoup”. Tout en veillant au maintien des prix d’une adresse de quartier, l’équipe ouvre le rideau chaque matin à 10 heures “mais la journée commence à 16-17 heures avec des happy fews, des jeunes, des vieux et pas seulement des gens du 7ème ! Il y a beaucoup de Parisiens qui viennent goûter à notre art de vivre”. Pas de cocktails à la carte mais “du pastis, des bières et des panisses” répète Greg qui concède une entorse à la règle, avec la mauresque. “C’est à Saint-Victor que débutent les débuts de soirées, c’est la première étape pour qui veut vivre à la marseillaise” lancent les deux amis. “Le circuit débute à l’Abbaye et se poursuit à la Relève, pour un ‘apéro plus’ avec tapas et grignotages” détaille Greg Hessmann. “Jusqu’à la fin de notre vie, on restera dans le quartier” promettent les deux associés. Nous voilà rassurés !

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique