Après avoir fait les riches heures de la Petite Plage sur le port de Saint-Tropez, Akim Mérazig a rejoint, il y a trois saisons de cela, le Bar du Soleil à la demande de Félicia Palmari qui souhaitait y insuffler un esprit détendu, tropézien, “où il fait bon vivre, comme à la maison” explique Akim. Sur cette plage hippie chic, les belles semaines d’été se déroulent en mode décontracté et familial. On y déjeune, les pieds dans le sable, des spécialités maison dont Bernard, l’ancien chef de la Voile Rouge, garde le secret : des poêles de pâtes aux langoustes, aux moules et palourdes, des carpaccio, un loup grillé-vierge de petits légumes à l’huile d’olive et la fameuse pavlova aux fruits rouges… Côté mer, les deux plagistes règnent sur quelque 110-120 matelas et répondent à toutes les demandes de clients majoritairement européens. “C’est une équipe de jeunes de 25 ans en moyenne, ils sont très dynamiques et fidèles, été après été. Ils reviennent chaque année et ça rassure nos clients qui conservent tous leurs repères” assure Akim Mérazig. Toute la journée, garante du calme et de la détente qui prévaut sur la plage, une programmation musicale très douce invite au farniente et au repos, avec, pour seul trouble, le bruit des vagues qui s’échouent à 3 mètres seulement des transats. “Nous proposons deux services afin de soigner chaque table et proposer le meilleur de notre cuisine”, insiste Akim Mérazig qui, après avoir exercé au Majestic à Cannes, aux Fermes de Marie à Megève et dans le Luberon, entre autres, retrouve ici ses clients devenus amis. De tables en matelas, les éclats de rire fusent et la bonne humeur rythme la course du soleil, du petit-déjeuner de 9h30 jusqu’au sunset. Et bonne nouvelle, il en va de même chaque jour, tout l’été, au Bar du Soleil.

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique