Aujourd’hui, nous sommes en mesure de gérer 80 à 90% de la vie des gens. Et nous arrivons même à anticiper les besoins des clients que nous connaissons le mieux. Nous sommes à la fois des assistants personnels, des couteaux suisses et des ambassadeurs. Et nous sommes tous très perfectionnistes : plus on fait ce métier, plus on veut le faire bien. J’ai travaillé longtemps dans l’hôtellerie de luxe, j’y ai vu des concierges trouver une solution en 5 minutes. J’ai été bluffé, j’ai eu envie de faire la même chose. Je suis resté trois ans au service d’une famille suisse à Genève. J’y ai appris la rigueur, le sens de la disponibilité, la réactivité… Petit à petit, j’ai constitué un réseau de prestataires très pointus dans tous les domaines, du plus basique au plus prestigieux. Pour faire ce métier, il faut des partenaires de confiance, mais aussi de vraies qualités humaines, une rapidité de réflexion, beaucoup d’imagination et un esprit logique et débrouillard. Quand on voit le regard des clients s’éclairer d’un coup parce que l’on vient de trouver une solution à leur problème, c’est la plus belle récompense à tous les efforts déployés. »

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique