La nuit tombe sur le village et la chaleur monte chez Pablo. Pour la quatrième année consécutive, le trio Raphaël Blanc, Vincent Luftman et Tobias Chaix remet le couvert et invite à découvrir une carte mexicano-péruvienne dans une ambiance musicale de haut-vol. En cuisine, le chef Benoît Garilhe, la trentaine tonique, compose une gamme de tacos et ceviche (daurade, bar) d’une étonnante fraîcheur mêlant les notes iodées et acides. “En salle, le directeur Romain Lançon, orchestre une équipe pleine de bonne humeur animée par l’envie de faire plaisir” relève Tobias Chaix. À chaque soir de la semaine son DJ et toujours un set deep-house, unique à Saint-Tro- pez, sous la houlette d’Adriano Villanova, qui attire une clientèle de vacanciers parisiens, londoniens, suisses venus s’attabler ici avec une bonne humeur contagieuse. Pour trinquer à l’été éternel, une hono- rable carte de vins, avec des rosés de Provence, concurrence une gamme d’une quinzaine de téqui- las sélectionnés par Lois et Mélinda qui n’ont pas leur pareil pour servir mezcal et bières. “Le duo Mélin- da-Lois au bar, fait un super travail et tout le monde les adore, explique Tobias. Ils ont toujours le sourire et je crois qu’ils sont heureux de représenter le bar et l’équipe”. Dans un décor de murs à la chaux, d’alcôves, de tables aux plateaux de bois, sur des tonalités de beige, un plafond de boules à facettes fait scintiller les étoiles de la night. “Ce qui nous touche beaucoup, ce sont les clients contents, heureux du mix entre la cui- sine et l’ambiance et qui reviennent souvent, se réjouit Tobias Chaix. Le personnel accueillant et serviable, c’est une priorité chez nous”. Les boulistes désertent la place des Lices, quelques beautiful people com- mandent du maïs grillé et des caïpirinhas, la nuit peut commencer !

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique