Lui : le pensionnat du lycée Lacordaire à Marseille, l’envie d’indépendance, la rencontre avec elle, les Arts Décoratifs à Paris, la villa Arson à Nice, la photographie, l’art contemporain, la notoriété. Lui toujours : des expositions et des idées en pagaille, de Londres à Toronto. Elle encore : des projets de création et de rénovation à foison, de Ouagadougou à Paris en passant par Bruxelles. Mais qu’on se le dise : Thomas et Marion Mailaender sont de retour à Marseille, où ils ont depuis peu posé leurs valises, retrouvé leurs amis et installé leur atelier…

No items found.

Découvrez notre article sur la ferme des bouis
< Retour à la rubrique